Cycle de vie

Description générale

L’agrile du frêne, Agrilus planipennis Fairmaire, est un insecte de l’ordre des coléoptères et de la famille des Buprestidés (Classification complète). Leur métamorphose est complète; Avant de devenir adulte, l’agrile du frêne devra passer par différents stades de développement : le stade d’œuf, de larve, de nymphe et d’adulte. Au Québec, le cycle vital de l’agrile varie d’une période de 1 à 2 ans, alors que dans les régions plus au sud, le cycle se déroule majoritairement en une seule année. Différents facteurs vont influencer la durée du cycle vital, dont le climat et la densité de l’infestation.

Le cycle en résumé

  • Juin à août : les œufs sont pondus dans les fissures de l’écorce du tronc et des branches.
  • 7 à 10 jours plus tard : éclosion des larves.
  • Juin à octobre : la larve creuse des galeries sinueuses sous l’écorce. Les larves se nourrissent dans l’écorce interne et l’aubier du fût et des grosses branches (> 2,5 cm de diamètre) dans le houppier. L’hivernation a lieu sous l’écorce.
  • Avril à juillet : la larve se transforme en nymphe.
  • Juin à août : émergence des adultes.

 

1. Œufs 

Description : Ils sont de forme ovale, aplatie et mesurent ~1 mm de longueur et 0,6 mm de diamètre. Ils sont jaune clair ou blanc crème au début, mais deviennent jaune brunâtre avant l’éclosion. Ils sont très difficiles à repérer sur l’écorce d’un arbre, mais on peut les apercevoir à la loupe entre juin et août.

Figure 1

Figure 1.
La période de ponte des adultes commence quelques jours après la copulation. Sous nos latitudes, celle-ci débute principalement en juin.
© David Cappaert, Michigan State University, www.forestryimages.org

Figure 2

Figure 2.
Regroupement d’oeufs à la surface de l’écorce.
© Houping Liu, Michigan State University, Bugwood.org

Figure 3

Figure 3.
Oeuf isolé à la surface de l’écorce.
© Houping Liu, Michigan State University, Bugwood.org

2. Larves 

Description: Elles sont allongées, aplaties et mesurent entre 26 et 32 mm de longueur selon le stade d’avancement. Elles sont blanchâtres à verdâtre clair, dépourvues de pattes (apodes) et leur tête est brune. L’abdomen comprend 10 segments en forme de cloche alignés les uns derrière les autres. Le dernier segment est pourvu d’une paire d’appendices brunâtres en forme de pince (style ou urogomphe). Au total, 4 stades larvaires différents auront lieu avant le passage au stade de nymphe. Elles sont visibles à l’année selon l’état d’avancement de l’infestation sur l’arbre atteint.

Figure 4

Figure 4.
Les galeries sinueuses des larves sont très typiques. © David Cappaert, Michigan State University, Bugwood.org

Figure 5

Figure 5.
On voit ici très bien les dégâts causés par l’alimentation de la larve. Le cambium sévèrement mangé n’est plus apte à remplir sa fonction de transport de l’eau et des nutriments. © ACIA

Figure 6

Figure 6.
Trois différents stades du développement larvaire. À maturité, la larve mesure entre 2,6 et 3,2 cm (plus ou moins un pouce). © David Cappaert, Michigan State University, Bugwood.org

Figure 7

Figure 7.
Larve se nourrissant. On voit bien les galeries creusées et la sciure et excrément laissés le long du passage. Le blanc sur la photo est du cambium sain n’ayant pas été affecté par la larve. © David Cappaert, Michigan State University, Bugwood.org

3. Prénymphes et nymphes

Description : D’abord beiges, elles s’assombrissent progressivement vers les teintes brunâtres. Elles ressemblent alors davantage à l’adulte. L’agrile du frêne passera l’hiver principalement sous la forme de prénymphe avant de compléter sa transformation en insecte ailé au printemps. On peut les voir de la fin avril à la mi-juillet.

Figure 8

Figure 8.
Différents stades de développements de la nymphe jusqu’à son stade adulte. © Debbie Miller, USDA Forest Service, Bugwood.org

Figure 9

Figure 9.
Les nymphes sont à une profondeur maximale de 1 à 2 cm dans le bois sous l’écorce. © D.B. Lyons, Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Laurentides

Figure 10

Figure 10. © Jared Spokowsky, Indiana Department of Natural Resources, Bugwood.org

La nymphe ayant atteint son stade adulte sort par un trou en forme de  D majuscule très typique à l’agrile du frêne. Ces trous de 3 à 4 mm de diamètre ne sont généralement visibles que tardivement après le début de l’infestation, ce qui rend parfois le dépistage précoce difficile.

Figure 11

Figure 11. © Joseph O’Brien, USDA Forest Service, Bugwood.org

Lorsqu’il y a présence de trous en forme de D, on peut soupçonner qu’il s’agit de l’agrile du frêne. Toutefois, on devra utiliser d’autres signes ou symptômes pour conclure hors de tout doute que nous sommes en présence de l’agrile.

4. Adultes

Description : Ils possèdent un corps étroit et allongé mesurant de 7,5 à 15,0 mm de longueur.  Leur couleur est d’un vert métallique, parfois avec des reflets cuivrés. Leur tête est plutôt aplatie et les yeux composés recouvrent la majeure partie des côtés de la tête. De courtes antennes partent de la face et s’incurvent vers l’arrière juste au-delà des yeux. On peut les voir de la fin-mai jusqu’à la fin-août. Le pic d’émergence des adultes a lieu  de la mi-juin à la première semaine de juillet.

Figure 12

Figure 12.
Adulte s’alimentant sur la marge d’une feuille de frêne. L’alimentation des adultes sur les feuilles n’a pas de forme typique.
© David Cappaert, Michigan State University, Bugwood.org

Figure 13

Figure 13. © Debbie Miller, USDA Forest Service, Bugwood.org

Figure 15

Figure 15. © ACIA

Figure 14

Figure 14. © Pennsylvania Department of Conservation and Natural Resources – Forestry Archive

Adulte avec ses couleurs aux reflets vert métallique. D’autres insectes peuvent parfois lui ressembler (voir identification)

Les commentaires sont clos.