Biosurveillance

Une  approche originale utilisée pour détecter la présence de l’agrile du frêne a été développée très récemment (Careless et al. 2014). Elle consiste en la biosurveillance de l’agrile grâce à une guêpe indigène appelée Cerceris fumipennis. Cette guêpe est un prédateur naturel s’attaquant surtout aux insectes de la famille des buprestidés dont l’agrile du frêne. Pour nourrir sa descendance, cette guêpe entrepose les proies qu’elle capture dans un terrier creusé dans le sol. Ce prédateur établit son nid préférentiellement dans des endroits où le sol est compacté, sablonneux et couvert partiellement d’herbacées. Les terrains de baseball, les routes et stationnements en terre battue peu fréquentés et les sentiers piétonniers sont donc des sites où l’on aura plus de chance de trouver cette guêpe.

Lorsqu’un qu’un site actif est localisé, il s’agit de surveiller celui-ci afin de collecter les proies ramenées au nid par la guêpe. Il faudra effectuer la surveillance un minimum de trois après-midi ensoleillées du mois de juillet. Lorsqu’une guêpe rapportant une proie est localisée, il faut lui voler ses proies avant que celle-ci puisse l’entreposer dans son nid. La guêpe peut capturer entre 15 à 20 proies par jour. Finalement, les proies volées à la guêpe doivent être recueillies dans une fiole pour ensuite être envoyées pour identification auprès de spécialistes. L’un des points forts de cette technique est la possibilité d’impliquer facilement les citoyens dans une démarche de dépistage de l’agrile du frêne. De plus, la guêpe peut aller chasser à des endroits qui ne peuvent être facilement couverts par d’autres méthodes de dépistage.

Vous trouverez une description complète de cette méthode de détection de l’agrile du frêne sur ce site internet (en anglais) :

Figure 6

Figure 1 – © Philip Careless

Spécimen adulte de Cercis fumipennis. L’unique bande jaune crème sur l’abdomen est l’un des critères d’identification.

Figure 7

Figure 2 – © Philip Careless

La guêpe rapporte ici à son terrier sa proie, ici un individu adulte de l’agrile du frêne.

…RETOURNER AUX MÉTHODES DE DÉPISTAGE

Les commentaires sont clos.